Un médecin découvre un cafard vivant dans le crâne d'une patiente

Un Cafard le 5 janvier 2013 à Medellin

Un Cafard le 5 janvier 2013 à Medellin AFP Archives RAUL ARBOLEDA

Cette citoyenne indienne de Chennai, ville connue aussi pour son nom ancien de Madras, au sud du pays, a éprouvé une sensation indescriptible entre le nez et les yeux.

En Inde, un cafard décide de passer sa nuit dans une narine. Quand elle a réalisé ce qui se passait, l'insecte avait déjà élu domicile dans son crâne.

Une douleur si vive que Sevli a été obligée de se rendre immédiatement à l'hôpital. Très vite le cafard a été localisé entre les deux yeux de la femme, tout près de son cerveau. Elle explique à l'Indian Express: "C'est une sensation difficile à expliquer, mais j'étais sûre que c'était un insecte". J'ai ressenti à la fois des picotements et quelque chose qui rampait.

Les médecins ont alors procédé à une endoscopie nasale. Du jamais-vu pour ce médecin qui a pourtant derrière lui 30 ans de pratique. "De quoi provoquer une infection et probablement la mort de la patiente", a indiqué le docteur Shankar. Un destin funeste a ainsi été évité et Selvi est délivrée d'un squatteur des plus indésirables, et ce définitivement de surcroît.

Question: comment un cafard a pu s'introduire dans un si petit orifice? Et bien selon les chercheurs de l'Université de Berkeley (Californie) une blatte de 12 millimètres de hauteur, peut tout à fait se faufiler dans des espaces de trois millimètres en compressant la taille de son corps de moitié.

Dernières nouvelles