Une image-choc prise en Turquie primée par le World Press Photo

World Press Jonathan Bachman 002

Contemporary Issues- First Prize Singles: Taking A Stand In Baton Rouge par Jonathan

Le palmarès de la 59ème édition de la World Press Photo a été dévoilé aujourd'hui et le photo-journaliste turc, Burhan Ozbilic, a remporté le premier prix de la photo de l'année. Le 19 décembre dernier, l'ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov, était abattu de neuf balles tirées par un policier turc de 22 ans, Mevlüt Mert Altintas.

Vue 18 millions de fois dans les heures qui ont suivi l'assassinat, reprise en une de nombreux médias, cette image "a marqué un moment important dans l'histoire de la Turquie", a expliqué son auteur.

" Ça a été un choix difficile mais nous avons eu le sentiment que l'image de l'année était explosive et quelle témoignait de la haine de notre époque ", a commenté le membre du jury Mary F. Calvert à propos de ce choix dans un communiqué.

Massacre d'animaux en Afrique, drame des migrants en Europe... plus de 5 000 photographes issus de 125 pays étaient également en compétition.

Trois photographes de l'Agence France-Presse ont également été récompensés pour leur travail.

L'image est d'une force rare: le visage déformé par la colère, le doigt en l'air et l'arme encore à la main, l'assassin se dresse fièrement devant le corps de sa victime.

Les images de l'AFP prises en Syrie ont également été récompensées par le deuxième prix des catégories "Spot News, Singles" (Informations brûlantes, image seule) et "Spot News, Stories" (reportages). Des enfants vivant l'horreur de la guerre et secourus dans les décombres d'Alep sont également au cœur dans la série d'Ameer Alhalbi.

Dernières nouvelles