Le PSG fait voler en éclat le Barça

Di Maria Lucas

Icon Sport

Hasard (et malchance) du tirage au sort, le club de la capitale a finalement hérité des Catalans pour la septième fois depuis l'arrivée des investisseurs qataris en 2011. Une nouvelle fois, le club catalan part largement favori avec sa MSN (Messi-Suarez-Neymar) en grande forme tandis qu'en face, le club français doit faire sans son capitaine et défenseur Thiago Silva. Si tout laisse à penser que l'histoire va se répéter à l'issue de cette double confrontation, LCI a quand même trouvé quelques motifs d'espoir pour les supporters du PSG.

Jamais deux sans trois pour le PSG? Les Parisiens sont récompensés de leur excellente entame de match. L'arrivée cet hiver à Paris de l'Allemand Julian Draxler a piqué un Angel Di Maria fantomatique jusque-là, et relancé la concurrence sur les ailes du PSG. Sur la base de ces quatre critères, seul le FC Barcelone correspond au portrait-robot du futur vainqueur de la compétition.

Tout a été dit ou presque sur l'apport de Zlatan Ibrahimovic lors de son passage au Paris Saint-Germain entre 2012 et 2016.

En Ligue des Champions, le PSG et le FC Barcelone ne se quittent plus!

Le 12 décembre dernier, aux alentours de 12h25, Unai Emery a sans doute esquissé une petite grimace. "C'est un match de foot et on veut forcément le gagner".

Les huitièmes de finale aller de la Ligue des champions UEFA se disputent sur deux semaines. Et surtout, risque-t-il sa place en cas d'élimination? Mais le champion de France n'a pas à rougir face aux Barcelonais. Et pour qu'il y en ait un deuxième dans l'enceinte de la porte d'Auteuil, il faudra réaliser l'exploit: éliminer le grand Barça, qui a rallié les quarts de finale de la C1 lors des 9 dernières éditions.

Depuis la reprise, son bilan est bien meilleur: sur les dix matches disputés en 2017, le PSG compte neuf victoires pour un nul, contre Monaco (1-1).

Que dire de la prestation individuelle des Parisiens.

Premier acte: août 2015, Supercoupe d'Europe, Séville pousse le Barça en prolongation alors qu'il était mené 1-4, réussissant un retour retentissant (défaite 4-5 au final). "On croit en nous, on a beaucoup de confiance".

Dernières nouvelles