Rdc : La secte Bundu dia Kongo défie Kabila

RD Congo: raid policier contre la secte politico-religieuse Bundu Dia Congo déjà quatre morts

Congo: 4 morts dans l'intervention contre une secte

Au moins trois personnes ont été tuées et huit autres gravement blessées au cours de violents heurts qui ont éclaté lundi soir et se sont poursuivis mardi tôt le matin à Kinshasa, la capitale de République démocratique du Congo.

Les éléments de la police nationale congolaise (PNC) ont assiégé la résidence du chef des adeptes du mouvement politico-religieux Bundu Dia Kongo (BDK) pour un assaut afin d'arrêter Nemwanda Nsemi, chef spirituel de ce mouvement.

Le gouvernement condamne également " les propos incitant à la haine tribale " tenus par le responsable de BUNDU DIA KONGO, Né MWANDA NSEMI, qui selon lui sont de nature à les communautés ethniques du pays à s'entretuer.

On a vu apparaître sur les réseaux sociaux, une vidéo de Ne Mwanda Nsemi où il appelle ses partisans à chasser le président Joseph Kabila.

Bundu Dia Kongo estime que son leader, n'a pas obtenu le poste qu'il méritait, explique Basangana, un cadre du mouvement.

Sur place, a-t-on appris, les policiers ont été accueillis par des tirs des membres armés de Bundu dia Kongo.

Selon les autorités du gouvernement, Nemwanda Nsemi est accusé des insurrections qui ont conduit à la mort d'une dizaine des personnes la semaine dernière dans la province du Kongo Central au nord-ouest de la ville de Kinshasa.

Dernières nouvelles