Fisc: Johnny Hallyday va devoir rembourser près de 140.000 euros

Le chanteur français Johnny Hallyday est à l'origine d'un montage financier qui lui a permis jusqu'en 2012 de ne pas payer d'impôts sur ses dividendes générés en France

Johnny contraint par le Conseil d'Etat de rembourser 140 000 euros

Pimiento Music est donc contrainte de régler la somme de 139 000 euros, correspondant aux "retenues à la source" prélevées sur les dividendes versés à une société luxembourgeoise en 2008 et 2009, ainsi qu'aux "pénalités correspondantes", selon l'arrêt de la cour. Le chanteur avait obtenu un sursis pour verser cette somme, affirmant qu'il n'était pas en mesure de payer.

La justice a confirmé ce vendredi l'obligation pour Johnny Hallyday de s'acquitter de son redressement fiscal de près de 140000€.

Fin 2011, on apprenait par le Canard enchaîné que Johnny Hallyday devait pas moins de 9 millions d'euros au fisc français.

Les faits remontent à 2011 et la mise à jour d'un système complexe d'optimisation fiscale jugé illégal.

Désormais, d'après BFM TV, le Conseil d'Etat a tranché le 10 février dernier et la star va devoir rembourser cette somme. Ainsi, les dividendes de sa société Pimiento Music, propriétaire de son image et d'une centaine de ses chansons, n'étaient pas imposés.

Le fisc pense que le chanteur a voulu délibérément se soustraire à l'impôt, ce qui lui a valu une majoration du redressement de 80% pour " abus de droit ".

L'artiste a par ailleurs été condamné à une majoration de 80 % pour " abus de droit ", l'administration ayant considéré qu'il avait cherché à échapper à l'impôt.

Dernières nouvelles