Irak : 16 morts dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad

Archive

Reuters Archive

Photo AFP / Ahmad MousaSent from my iPhone / AFP / Ahmad MOUSA Un attentat à la voiture piégée a dévasté, ce jeudi, un secteur de Bagdad en Irak, a été revendiqué par le groupe de l'Etat islamique (EI).

Cette attaque est survenue au lendemain de l'attentat suicide meurtrier d'un minibus dans la zone commerciale de Habibiyah, dans le quartier très peuplé de Sadr City, ayant fait neuf morts et 30 blessés. Elle a été revendiquée par Daech dans un communiqué diffusé par son agence de propagande, Amaq. Au moins 60 personnes ont également été blessées dans l'attaque, a précisé un responsable du ministère de l'Intérieur.

Depuis le lancement, le 17 octobre, de l'offensive des forces irakiennes pour reconquérir Mossoul (nord), la deuxième ville du pays, Bagdad fait face à une recrudescence d'attentats de l'EI. L'attentat a été revendiqué par le groupe djihadiste État islamique (EI), responsable de plusieurs attaques ces derniers mois dans la capitale irakienne.

Mercredi, un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée dans un quartier à majorité chiite du nord de Bagdad, tuant 11 personnes.

C'est dans ce même quartier que 4 personnes avaient péri mardi dans un autre attentat à la voiture piégée.

Dernières nouvelles