Le taux de chômage a reculé à 10% au quatrième trimestre — France

Chômage en légère baisse pour la 2e année consécutive en France

Chômage: la timide baisse s'est confirmée en 2016

Léger infléchissement au cours des trois derniers mois de l'année.

Fin 2016, l'indicateur de l'Insee, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), s'est établi à 9,7 % de la population active en métropole et à 10,0 % en France entière.

Pour la 2e année consécutive, le chômage au sens du BIT, est à la baisse au dernier trimestre 2016.

Mais les baisses enregistrées sur le trimestre et sur l'année sont à nuancer par le fait que le "halo autour du chômage" est, lui, en hausse.

En incluant les départements d'Outre-mer, le taux de chômage s'inscrit également en baisse de 0,1 point, à 10,0%, au quatrième trimestre.

Fin 2016, l'Insee a dénombré 2,78 millions de chômeurs en métropole, soit environ 31.000 de moins sur le trimestre et 68.000 de moins étalés sur l'année entière.

En moyenne sur le quatrième trimestre 2016, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A est de 10,0 % de la population active en France, après 10,1 % au troisième trimestre.

La baisse du quatrième trimestre a concerné les jeunes (-1,7 point à 23,3%, un plus bas depuis début 2014) et les seniors (-0,4 point à 6,7%). Le taux de chômage de longue durée en France métropolitaine s'établit ainsi à 4,2% de la population active, reculant de 0,1 point sur le trimestre comme sur un an. "Les jeunes sont les principaux bénéficiaires de cette amélioration avec une baisse de 0,8 point par rapport à fin 2015" a indiqué le ministère français du Travail par communiqué ce jeudi, soulignant que "cette tendance est cohérente avec le dynamisme des créations nettes d'emploi salariés qui ont enregistré leur plus haut niveau depuis neuf ans avec 191 700 créations nettes dans le secteur marchand sur l'ensemble de l'année 2016".

Parmi eux, 1,2 million recherchaient du travail depuis au moins un an.

Le taux d'emploi des 15-64 ans progresse, quant à lui, de 0,1 point par rapport au troisième trimestre et de 0,3 point sur un an, à 64,7%. Celui en contrat à durée déterminée (CDD) ou en intérim s'établissait à 7,5% (+0,1 point).

Dernières nouvelles